Bannière en haut du site
L'actualité des professionnels en crèche

Time In & Out : Comment accompagner les émotions des enfants ?

24 Mar 2023

Image de l'article Time In & Out : Comment accompagner les émotions des enfants ?

Pauline Brault Nehlig est éducatrice de jeunes enfants et formatrice petite enfance. Retrouvez son Instagram ici : @petite_enfance_et_formation 

Time out ou time in?

Sujet très sensible en ce moment sur les réseaux, à la radio, dans les journaux… Je vais vous communiquer ici mon point de vue, mon analyse, que vous êtes libres, bien sûr, de partager ou non.

Le « time in » est le fait de proposer un contact physique, de rester proche de l’enfant, qui est en train de vivre fortement (ou pas) une émotion, tandis que le « time out » consiste à mettre à l’écart l’enfant qui vit cette même émotion. Pour certains, cela peut se faire dans la chambre de l’enfant (je n’évoquerai pas ici l’impact en plus que cela peut avoir sur le sommeil).

Une émotion est passagère, pulsionnelle, incontrôlable, imprévisible et spontanée. L’enfant qui se fâche, tape, mord, ou griffe, n’a pas la volonté de faire du mal, ni à l’adulte, ni à son pair. Une émotion cache un besoin. Notre travail d’adulte et de professionnels de la petite enfance, est de comprendre, de déceler, ce fameux besoin afin que l’enfant se sente mieux. Que l’on le comprenne ou non, il est important de mettre des mots sur ce que l’enfant est en train de vivre, mais également d’émettre des hypothèses pour l’aider dans ce vécu émotionnel.

Comment aider l’enfant ?

C’est ici que le time in intervient !

Je verbalise ce qui vient de se passer, exemple : « j’ai vu que tu voulais la voiture de Tom, pour le moment il joue avec, tu pourras y jouer quand il l’aura posée. Tom, quand tu auras fini, tu pourras donner la voiture à Paul ». Autrement, je peux, si je le sais, verbaliser le ressenti de la journée : « je sais que la nuit, le début de journée, la matinée, le repas… ont été compliqués ». Enfin, une fois l’émotion passée, je rappelle le cadre et les règles de vie en société : « il est interdit de taper, mordre, griffer… pour obtenir quelque chose ». Je lui demande de s’exprimer par les mots, si langage acquis, ou d’aller mordre, taper autre chose : un objet. Il peut aussi aller dans l’espace « émotion » mis à sa disposition, qui a pour but justement de l’aider à surmonter ce sentiment passager. Je peux proposer ensuite un câlin, à l’enfant blessé bien sûr, mais aussi à l’enfant qui a été violent. En effet, ce dernier est perturbé par ce qu’il vient de faire. L’émotion est tellement forte et incontrôlée qu’il ne comprend pas ce qui s’est passé, il a besoin de reconnecter et de remplir son réservoir affectif.

Comment ? En faisant justement des câlins, des jeux de contact, un jeu « en tête à tête », en étant en simple contact physique, comme quand je lis une histoire. Certains enfants refusent, dans ce cas-là, on respecte ce souhait mais on garde un œil sur l’enfant pour qu’il ne se blesse pas et pour qu’on puisse proposer un contact dès que possible !

Et le time out dans tout ça ?

Au vu de ce que vit l’enfant et de ses besoins, si je le mets à l’écart, il ne recharge pas ses batteries « affectives », il reste seul, ne comprend pas, ne met pas de mots sur ce qu’il vient de vivre et se calme, résigné.

Enfin, ne l’oublions pas, les enfants nous imitent, nous sommes leur modèle. De ce fait, montrons leur comment prendre soin de l’autre et de ses émotions, si on veut leur permettre d’être des adultes épanouis, qui prendront soin des autres et d’eux-mêmes avant tout. Soyons connectés à eux, faisons preuve d’écoute, d’empathie, de bienveillance, prêtons-leur de notre attention et notre quotidien n’en sera que meilleur.

« Time in » ils en parlent (liste non exhaustive) :

Isabelle Filliozat

Christine Schuhl

Catherine Dumonteil Kremer

Heloise Junie

Retrouvez d'autres articles concernant le développement de l'enfant :

La notion de partage chez l’enfant : le rôle du professionnel de crèche 

Evolution de l’enfant : A chacun son rythme 

Favoriser la construction identitaire chez les tout-petits 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

 

 

 

1816 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *