Bannière en haut du site
L'actualité des professionnels en crèche

« Je veux ma maman ! » : faire face à l’anxiété de séparation en crèche

28 Aug 2023

Image de l'article « Je veux ma maman ! » : faire face à l’anxiété de séparation en crèche

Pleurs, cris, caprices… les premiers jours à la crèche peuvent parfois s’avérer très difficiles pour certains enfants. Dès leur arrivée, ils peuvent se montrer anxieux face à l’idée d’être séparé de ceux qu’ils chérissent, surtout lorsqu’ils commencent à fréquenter un lieu d’accueil collectif. En tant que professionnels de la petite enfance, il est important de comprendre comment aider les enfants à surmonter cette épreuve afin qu’ils puissent s’adapter en douceur.

La peur de la séparation est une réaction courante chez les jeunes enfants qui se sentent stressés lorsque leur figure d’attachement est absente. Cet état d’anxiété peut être particulièrement difficile lors de l’entrée en crèche car ils sont confrontés à un nouvel environnement et de nouvelles personnes.

Les attitudes peuvent varier d’un enfant à l’autre, mais cela se traduit généralement par des pleurs, des cris, des crises de colère, des refus de manger ou de dormir et des comportements agressifs. Ces comportements peuvent être particulièrement difficiles à gérer pour les professionnels de la petite enfance travaillant en crèche.

Cependant, il existe des moyens efficaces pour les accompagner dans cette étape.

Tout d’abord, il est important de créer un environnement de confiance sûr et sécurisé pour les enfants. Les professionnels peuvent aider en créant des routines quotidiennes avec des moments de jeux ou de repos par exemple et en proposant des activités de transitions (ex : comptine entre deux activités), en créant un espace chaleureux et accueillant avec des jouets qui plaisent aux enfants dans le but de les aider à se sentir plus à l’aise.

Les parents ont également la possibilité d’aider à réduire cette anxiété en créant une routine de départ cohérente (ex : préparation des affaires la veille) et en rassurant leur enfant que leur absence sera de courte durée (car ils pensent dans un premier temps à l’abandon). Ils peuvent apporter des objets familiers (tel que l’inévitable doudou, on vous en dit plus sur son importance dans cet article (lien sur « cet article ») de la maison pour l’aider à se sentir mieux et plus en sécurité à la crèche.

Une étroite communication entre les parents et les professionnels de la petite enfance reste une des clés les plus importantes. Pour mieux comprendre l’enfant, demandez-leur des informations sur ses habitudes, ses goûts et ses préférences.

Enfin, il est important de se rappeler que l’anxiété de séparation est une étape normale chez les jeunes enfants et que cela ne devrait pas être considéré comme un signe de mauvaise éducation. En travaillant ensemble, les parents et les professionnels pourront les aider à s’épanouir pleinement à la crèche.

Sources :

Naitre et grandir 

Naitre et grandir 

GoStudent 

Parents 

Voici des articles qui pourraient vous intéresser :

Evolution de l’enfant : A chacun son rythme

L'adaptation ou la familiarisation en crèche : c'est quoi ?

Enfance et émotions : reconnaître, accueillir, exprimer

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

 

 

 

1485 vues totales, 1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *