Bannière en haut du site
L'actualité des professionnels en crèche

Enfance et émotions : reconnaître, accueillir, exprimer

19 May 2023

Image de l'article Enfance et émotions : reconnaître, accueillir, exprimer

Héloïse Deteuf, éducatrice de jeunes enfants, et bloggeuse, nous partage dans son article son expérience et ses conseils.

« Les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises : elles sont la vie en nous » dit Catherine Gueguen, pédiatre, formée en haptonomie et en communication non violente, spécialisée dans le soutien à la parentalité.

Les émotions, qu'il s'agisse de la joie, de la tristesse, de la colère, de la peur, du dégoût ou de la surprise, sont des éléments clés qui ponctuent nos vies. Elles sont universelles, mais elles s'expriment et se vivent de manière unique en fonction des situations et des individus. Qu'elles soient agréables ou désagréables, toutes les émotions sont tout aussi importantes les unes que les autres.

Chez le jeune enfant, le cerveau qui lui permet d'accueillir, de reconnaître et de gérer ses émotions est encore immature. Il va donc vivre et découvrir ses émotions en même temps, ce qui engendre parfois des réactions fortes et pulsionnelles. Son corps est envahi par ses émotions et il ne sait pas toujours comment les accueillir et les exprimer. L'enfant prend petit à petit conscience qu'il se passe des choses en lui, mais aussi chez les autres. Nous, en tant qu'adultes (parents comme professionnels), avons une place primordiale dans l'accompagnement de ses émotions pour lui permettre de les reconnaître, de les accueillir, de les accepter et de les exprimer. Cela favorise sa confiance en lui et en les autres, suffisamment pour qu'il puisse vivre ses émotions en toute sécurité.

Différents outils peuvent être proposé pour que l'enfant visualise et comprenne plus facilement ce qu'il vit :

- La verbalisation : L'adulte verbalise à l'enfant, dès son plus jeune âge, la situation dans laquelle il se trouve en mettant des mots sur le contexte, en nommant l'émotion vécue et en décrivant les circonstances de celle-ci, et en lui proposant des alternatives pour les exprimer de façon adaptée. En guise d’exemple : « je vois qu'il a pris ton jouet des mains et c'est désagréable, ça te met en colère et tu as besoin de crier. Tu as le droit de lui dire non et je te propose d'aller le voir pour récupérer le jouet. » et dans le sens inverse « je vois que tu aimerais jouer avec le jouet qu'elle a dans les mains. Tu es frustré de ne pas l'avoir tout de suite et ça te met en colère. Je te propose de jouer avec un autre jouet et quand elle aura fini, elle te le prêtera. »

- Les signes associés à la parole : Les signes en général permettent à l'enfant d'exprimer ses besoins avant d'avoir accès à la parole et limitent les moments de frustration. Une fois que la parole est acquise, les signes laissent place aux mots. Pour les émotions, les signes sont un bon outil pour les exprimer et se faire comprendre lorsque l'enfant a des difficultés à les nommer.

- Le portage : Que ce soit sur le plan physique ou psychique, le portage de l'enfant lui permet de calmer ses émotions et de se sentir compris et soutenu dans ce qu'il vit. De plus, la proximité physique atténue le stress causé par les émotions désagréables, ce qui permet de mieux les vivre et de mieux les comprendre.

-Les comptines : Elles sont un moyen d'aborder et de visualiser les émotions en dehors d'une situation où l'émotion est intense. Elles peuvent être accompagnées de marionnettes, d'images ou encore de signes pour renforcer la compréhension des émotions.

- Les livres : Ils permettent à l'enfant de s'identifier à l'histoire, aux images. Il existe de nombreux livres abordant les émotions comme la collection des émotions « Petit doux », « Ma colère de feu » d'Héloïse Junier, « Grosse colère » de Mireille d'Allancé, « comment ça va ? » d'Edouard Manceau .

 Les coussins des émotions : Les coussins des émotions sont des outils visuels et physiques qui offrent à l'enfant la possibilité d'extérioriser ses émotions par le biais de gestes en toute sécurité. Il peut les utiliser pour câliner, lancer ou taper les coussins, ce qui l'aide à mieux comprendre et exprimer ses émotions de manière appropriée.

- L'espace ressource : C'est un espace spécialement créé pour l'enfant, où il peut retrouver ses repères et ses objets transitionnels tels que son doudou, sa tétine, un album photo ou un jouet.

Accompagner les émotions de l'enfant revêt une importance primordiale, car cela lui permet de mieux se connaître, de gagner en confiance en lui et de s'exprimer en tant qu'individu qui a le droit de ressentir ses émotions. Cela l'aide également à développer son autonomie, lui permettant d'explorer le monde en toute sécurité.

Héloïse Deteuf, éducatrice de jeunes enfants, émerveillée par les tout-petits, passionnée pour mon métier.

Retrouvez Héloïse sur Instagram ici : @ejemerveillée

Retrouvez d'autres articles concernant le développement de l'enfant :

Yoga en crèche : accompagner le développement des jeunes enfants 

Evolution de l’enfant : A chacun son rythme

Comment appliquer la Communication Positive au quotidien avec les enfants ? 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous

 

 

 

1232 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *