Tous les avantages de prendre le tout-petit dans les bras

10 Jan 2023

Héloïse Deteuf, éducatrice de jeunes enfants, et bloggeuse, nous partage dans son article son expérience et ses conseils.

Les bras pour le tout-petit est un sujet dont on discute souvent. C’est une pratique au cœur des métiers de la petite enfance.

Lorsque l'on parle de bras, il est primordial d'avoir à l’esprit ce que cela signifie : les câlins, le portage, une caresse, un peau à peau, un massage. Ce sont aussi des membres qui contiennent, enlacent, protègent et rassurent.

Lorsque l'on offre les bras à l'enfant, pour l'endormir, lui donner le repas, l’emmener en salle de change, répondre à un besoin émotionnel et/ou de sécurité, il se passe deux choses pour lui :

  • Développement du lien de confiance avec l'adulte 
  • La sécrétion d'ocytocine qui est l'hormone du bien-être.

Durant ce moment de proximité tant physique que psychique (le regard, le lien corporel et la verbalisation), cela provoque un partage hautement sensoriel entre le tout-petit et l’adulte. L’enfant se sent alors en confiance donc en sécurité.  Il se sent existé et compris. Il sait qu'il peut compter sur l'adulte dès qu'il en a besoin. A l’instant T comme dans le dans le futur.

Lui offrir les bras autant que possible et dès qu'il en manifeste le besoin, va lui permettre de développer une capacité à la fois d’attachement mais aussi de détachement au bon moment pour lui, car il aura acquis toute la confiance nécessaire pour appréhender son autonomie.

Il est important de garder en mémoire que, parfois, offrir les bras peut être compliqué. Le quotidien et la vie en collectivité ne permettent pas d’être toujours réactif et disponible. Alors en tant qu’humain, nous pouvons ressentir une certaine culpabilité, fatigue et donc un sentiment d’impuissance

Il est alors nécessaire et bénéfique de passer le relais à quelqu'un de l'équipe ou de mettre l'enfant en sécurité, de prendre un temps pour respirer et se ressourcer pour retrouver une disponibilité qualitative, harmonieuse que demande cette proximité de portage.

Finalement, prendre un tout-petit dans les bras, c'est le porter lui mais aussi ses émotions, ses capacités, ses compétences, et lui permettre de grandir en autonomie, en toute confiance. Ce qui lui permet de se sentir vivant et respecté tel qu’il est.

 

Héloïse, éducatrice de jeunes enfants

Instagram : ejemerveillée

 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

 

 

 

474 vues totales, 7 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *