Les bienfaits de l’accompagnement à domicile par une EJE dans le secteur médico-social

03 Jan 2023

Je m’appelle Mélanie BRETECHER, je suis éducatrice de jeunes enfants sur un dispositif SESSAD Très Précoce (Service d’Education et de Soins Spécialisés à Domicile).

Ce dispositif accompagne des enfants avec un pré-diagnostic de TSA (Trouble du Spectre de l’Autisme) et/ou de TND (Trouble du Neurodéveloppement) et pouvant arriver sur le dispositif à partir de 18 mois, par le biais de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). L’accompagnement dure généralement 2 ans maximum et ne peut aller au-delà des 4 ans de l’enfant. L’équipe pluridisciplinaire, dont je fais partie, utilise le modèle ESDM (Early Start Denver Model), pour accompagner les enfants, les familles et les partenaires dans tous les milieux sociaux

Le SESSAD fait partie des structures relevant du secteur médico-social. Cela signifie que cette structure a pour vocation d’accueillir et accompagner en ambulatoire, pour une durée brève ou au long cours, toutes personnes en situation de handicap, dépendances et/ou en situation d’exclusion sociale. Le service est soumis au code de l’action sociale et des familles et fait partie des structures permettant un accompagnement en milieu ordinaire de vie. (Selon la CNSA – Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie).

On entend milieux ordinaires de vie des enfants, les lieux de garde, (assistantes maternelles, établissements d’accueil du jeune enfant), les écoles, les centres de loisirs, les activités extra-scolaires, les lieux de soins (dentiste, médecin, ophtalmo…) mais enfin et surtout, au domicile des familles.

Il n’est pas rare que les propositions d’interventions, d’accompagnements à domicile mènent au débat entre les partenaires, les personnes extérieures au service voire au sein même de l’équipe.

Y’a-t-il un intérêt d’avoir des accompagnements à domicile ? Sont-ils utiles ou non ? Est-ce une démarche Intrusive ?

Je suis profondément convaincue de l’intérêt de venir rencontrer l’enfant et sa famille dans son environnement personnel. On s’entend bien : cela reste une proposition. Aucune famille n’est obligée de nous accueillir et si elle le souhaite, les accompagnements SESSAD peuvent se dérouler dans d’autres lieux y compris dans les locaux du service. Il arrive également que nous ayons besoin de créer un environnement dit « artificiel » afin de travailler certains axes qui ne peuvent être abordés en milieu ordinaire. Tout est adaptable.

Selon mon point de vue suite à mon expérience, travailler au domicile en présence des parents, est très bénéfique au développement de l’enfant. D’une part, parce que l’enfant vit avec ses parents la majorité de son temps, c’est donc eux qui vont impacter le développement qualitatif de leur enfant.

D’autre part, cela permet de :

- De travailler en corrélation avec le parent.

- De travailler sous l’observation du parent, s’il préfère que cela se déroule ainsi.

- Reproduire devant le parent, certains jeux et exercices, tout au long de la semaine.

- Que le parent puisse poser des questions directement

- Idem pour moi en tant que professionnelle intervenant au domicile.

- Se corriger et s’améliorer mutuellement parent/professionnelle/enfant.

- Permettre à l’enfant une mise en confiance efficace car il est dans son lieu de vie (et le parent aussi !)

- Utiliser les jeux du domicile (même si je peux en amener aussi) et de les utiliser aussi de façon détournée pour appréhender divers sujets. à travailler.

- Mettre à profit ces temps d’accompagnement pour générer un temps de répit aux parents qui le souhaitent (leur permettre de prendre une douche, de se reposer, de manger…).

- Créer des moments d’échange réguliers et horizontaux entre les parents et les professionnels.

- En accord avec la famille, intervenir directement sur l’environnement familial en aménagent l’espace de vie selon le profil de l’enfant, en rendant prévisible sa journée.

- Respecter le rythme des plannings de la famille afin d’optimiser le temps de chacun.

 

Je tiens à rester pertinente sur mon rôle au sein de la famille et de ma mission auprès de l’enfant de manière à ne pas interagir au-delà des objectifs établis mutuellement et tout en restant dans le cadre médico-social.

J’espère vous avoir convaincu sur les bienfaits d’une intervention à domicile.

Mélanie BRETECHER

Insta : @eductadiversite

LinkedIn : Mélanie Bretécher

 

Vous êtes bloggeur(se) ou professionnel(le) petite enfance et vous souhaitez participer à la ligne éditoriale de Crèchemploi ? Contactez-nous !

 

 

 

7943 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *