Bannière en haut du site
L'actualité des professionnels en crèche

4 idées reçues sur les professionnel(le)s et la vie en crèche

20 Dec 2023

Image de l'article 4 idées reçues sur les professionnel(le)s et la vie en crèche

Je m'appelle Aurélia, j'ai 25 ans, et je suis auxiliaire de puériculture depuis 2018. Mon quotidien s'inscrit au cœur d'un Multi accueil, où je travaille depuis cette même année. Dans cet article, je vais vous présenter quatre idées reçues courantes sur les professionnel(le)s de la petite enfance et la vie en crèche

Pour certaines personnes, le « monde » de la crèche peut s’apparenter au monde des bisounours, à un centre de formation de futurs petits élèves pour la maternelle ou encore à un immense terrain de jeu pour petits et grands. 

Pour nous, professionnel(le)s de crèche, sur le terrain, nous tentons de balayer certaines idées reçues que nous entendons bien trop souvent.

  • « Je suis très contente qu’il puisse venir à la crèche, il sera prêt pour l’école ! »

L’angoisse de n’importe quel parent, c’est que leur enfant ne soit pas prêt pour l’école. Mais qu’appelle-t-on « être prêt » ? La crèche est un immense terrain d’expériences et de découvertes. Certes il sera avec d’autres enfants mais il ne faut pas oublier qu’à cet âge-là, les enfants sont « autocentrés » et se croient donc « seul au monde ». Nous les accompagnons à se comprendre avant tout eux-mêmes avant de comprendre les autres.

Ce « prêt » cache aussi la question de la continence. L’enfant doit se sentir prêt et ce n’est donc pas aux professionnels de crèche d’être à l’initiative de cette capacité. Nous pouvons bien entendu poursuivre ce qui a été mis en place à la maison tout en prévenant les parents que les « petits accidents » peuvent arriver.

Notre rôle n’est pas de préparer l’enfant à l’école mais de l’accompagner dans ses expériences, de l’aider à grandir, se comprendre lui-même et comprendre le monde qui l’entoure.

  • « Comment peux-tu être fatigué alors que tu joues toute la journée ? »

Qui n’a jamais entendu cette phrase qui peut paraitre anodine mais tellement lourde de sous-entendus.  

Alors oui le « JEU » a une place majeure dans la vie à la crèche pour les enfants. Car le jeu est source d’expériences et d’émotions. Cela permet à l’enfant de construire chaque jour de nouvelles connexions neuronales, essentielles à son développement.

Pour ce qui est des professionnels, bien évidemment qu’il nous arrive de jouer avec les enfants et heureusement ! Notre présence auprès des enfants se fait quotidiennement et également pendant les temps de jeu. De par notre posture physique et psychologique nous leur apportons une sécurité affective primordiale à leur bon développement. Jouer avec eux,  fait partie de l’une des richesses de ce métier, avec le partage et les émotions positives qui en découlent.

 

  • « Vous faites des activités ? On aura des rendus ou un petit livret à la fin de l’année ? »

La crèche peut être la course à la productivité. Chaque établissement est différent mais le but n’est pas de « faire faire » à l’enfant pour notre propre plaisir. Ce n’est pas parce qu’il n’y pas d’activités « rendues » que les enfants ne font rien de leur journée. Il se passe énormément de chose dans le cerveau d’un enfant rien que par le fait d’être présent à la crèche et d’observer. Encore une fois, ne minimisons pas la moindre expérience, aussi petite soit-elle. A l’échelle d’un enfant, c’est immense. Donc pas de panique si vous ne recevez pas d’incroyables peintures ou de super bonhommes en pâte à sel.

 

  • « Montre comment t’es beau avec tes nouveaux habits ! »

Pouvoir choisir une belle tenue pour son enfant et être fier de recevoir des compliments est un plaisir pour une grande majorité de parents. Nous le comprenons tout à fait.

Lorsqu’il nous arrive de transmettre certaines modifications à apporter à la tenue, c’est simplement une question de praticité. En crèche, un enfant doit être libre de ces mouvements et non pas entravé par le dernier jean skinny acheté le week-end.

Que ce soit pour une liberté de mouvement, pour qu’un enfant puisse aller au toilette tout seul ou bien qu’il puisse se déshabiller pour la sieste, laissez les tenues du dimanche au placard ! L’esthétique est bien le dernier souci des professionnel(le)s de crèche !

 

Le monde de la crèche est tellement vaste et riche d’expériences. Ne nous arrêtons pas aux idées reçues. Questionnez-nous, échangeons sur le travail de terrain et notre quotidien de crèche !

 

Retrouvez Aurélia sur sa page instagram : etre_auxiliaire_en_creche

 

 

 

826 vues totales, 1 aujourd'hui

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *